Les sites naturels à découvrir en Algérie

Les sites naturels à découvrir en Algérie

Découvrez les plus beaux sites naturels qu’il faut visiter au moins une fois en Algérie.

Le Jardin d’essai ou Museum nationale de la nature (Alger)

Étendu sur une superficie de 40 ha, il renferme plus de 3000 espèces différentes. De magnifiques allées agrémentent le Parc, aménagé en jardin anglais, français, japonais, les allées des platanes, des Dracaenas, des ficus, des gigantesques Bombous, des palmiers… le Museum possède aussi, un jardin zoologique, en bordure de l’allée de Dracaenas, la partie haute est couverte d’essences forestière: eucalyptus, arancarias…

Les Grottes merveilleuses (Jijel)

Pittoresque site naturel, appelée Dar El Oued, la grotte s’ouvre dans la falaise dominant la mer de la corniche jijelienne. D’impressionnantes stalactites et stalagmites scintillent sous d’étonnants effets de lumière.

Les cascades d’el Ourit et les Grottes des Bni ADD (Aïn Frezza)

Situé à 12 km de Tlemcen, on rencontre des piscines naturelles, des jardins de plaisance, plantés de toutes variétés d’arbres fruitiers et particulièrement les cerisiers, parsèment le paysage et servent de cadre à nombreuses festivités familiales. Une rivière souterraine coulant à l’intérieur de plusieurs grottes et entraînant de ce fait, une fraîcheur ambiante durant les fortes canicules.

Les Gorges du Rhummel à Constantine

C’est une véritable esplanade entourée de versants abruptes dont un seul est accessible. L’oued Rhummel traverse une série de ponts qui ajoute à l’originalité du paysage. Cette série de ponts composés le fameux et imposant  » Boulevard de l’abîme », qui présente un panorama unique.

Le Balcon des Aures

L’un des attraits des Aurès est le balcon de Rhoufi. Un vaste belvédère aménagé au dessus d’un méandre de l’oued Abiod qui coule ici au fond de gorges profondes…
Des milliers de palmiers l’occupent. creusés à mi hauteur dans la falaise ocre, d’anciennes habitations et de greniers ajoutent à l’insolite du site. Des masses de figuiers de barbarie s’agrippent dans les éboulis au pied de la falaise et envahissent les maisons abandonnées. A l’ombre des palmiers, poussent les orangers et les citronniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *